harry potter : la vérité Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion


  
  
  

Come back de la dream team
    


Répondre au sujet Page 1 sur 1
Episode 3
Auteur Message
Répondre en citant
Message Episode 3 
Voici la fiche non officielle de l'épisode 3 de la Saga Harry Potter : La Vérité par Kelota et Kelato écrits à partir des enregistrements par Nexus pour tout les amateurs du Kelotakelatotisme.Durée de l'épisode : 10 minutes, 17 secondes

Nombre d'interventions totales : 188

Nombres d'interventions pertinentes : 0

Nombres d'interventions tordantes : 188

Personnages intervenants :

Harry : 80 interventions

Hagrid : 69 interventions

Narrateur : 7 interventions

Vendeuse : 6 interventions

Drago : 5 interventions

Olivander : 5 interventions

Serveuse : 4 interventions

Gobelin : 4 interventions

Lutins des Sorts : 3 interventions

Vendeur : 2 interventions

Papetier : 2 interventions

Pétunia : 1 intervention


Lien d'écoute de l'épisode : Ici

Lien de téléchargement de l'épisode : Ici

Texte de l'épisode ("..." désigne les interventions inaudibles, m'indiquer si vous avez compris) :


Narrateur : Dans l’épisode précédent, Harry s’était vu informer par un demi-géant de l’existence de ses pouvoirs. Hagrid, car contre toute attente il s’agit bien de lui.

Hagrid : Ta gueule.

Narrateur : A donc expliqué à Harry l’origine de toutes les lettres, Tique de Bacon, l’école où le jeune Potter est inscrit depuis toujours. Ces lettres contenaient chacune la liste des fournitures scolaires à avoir pour la rentrée prochaine.

Harry : Pendant un moment, j’ai cru avoir des amis.

<Musique> : Remix infâme d’un des thèmes classiques d’Harry Potter tiré des films.

Narrateur : Après ce générique post-moderne. Nous retrouvons nos héros à Londres.

Lutins des Sorts : Téléportation, TATATATATATA !!

<Bruit> : Sorte d’aspiration.

Hagrid : Ca y est, on y est.

Harry : Où ?

Hagrid : A Londres. Ca se voit pas ? Regarde ce truc moche qui dépasse du sol.

Harry : Ouais, et ben ?

Hagrid : C’est Big Ben.

Harry : OK, bah c’est bien beau tout ça mais qu’est-ce qu’on fous là ?

Hagrid : Des courses, pour Tique de Bacon.

Harry : Ah, OK, et on va où là ? J’pense qu’on achette pas une baguette magique chez le boulanger...

Hagrid : On va dans un bar pourri, on boit un coup et on se frappe la tête contre un mur jusqu’à ce qu’il s’ouvre. Alors "...".

Harry : J’ai toujours aimé la précision, tu vois Hagrid, je pense qu’être précis et cohérent dans ses propos c’est quelque chose d’essentiel. Il faut se faire comprendre...

Hagrid : Ta gueule.

Harry : Charmant.

Hagrid : Voilà c’est ici.

Harry <En lisant> : « L’auberge de l’ongle incarné ». Eh bah, c’est acceuillant. Franchement , la déco c’est merdique, on dirait une écurie

<Bruit> : Cliquetis de porte qui s’ouvre.

Harry : Ah la vache ! Y’a même l’odeur !

<Bruit> : Ambiance bruyante de bar bien rempli.

Hagrid : Une bière ou je te crame ton bar.

Serveuse : Euh... Voilà.

Harry : Une bière ou je te crame ton bar.

Hagrid : Un jus d’orange pour lui.

Harry : Un cidre.

Hagrid : Jus d’orange.

Harry : Un panaché.

Hagrid : Jus d’orange.

Harry : Un demi panaché ?

Hagrid : Jus d’orange.

Harry : Un jus de raisin ?

Hagrid : Jus d’orange.

Harry : Mais... J’suis allergique à l’orange.

Hagrid : OK, un jus de pomme alors.

Serveuse : Voiiilà.

Harry : Euh... Vous avez pas des verres propres ?

Narrateur : Quelques minutes plus tard...

Hagrid : Un autre whisky ou j’te pète les deux bras.

Serveuse : Mais... Vous avez déjà bu 34 bières et 26 whiskys.

Harry : Et moi, 60 jus de pommes !

Hagrid : Un autre whisky ou "...".

Serveuse : Et, voilààà...

Hagrid : Nan, la bouteille !

Narrateur : Quelques minutes plus tard...

Harry : Euh... hum hum... Hagrid, t’as l’air de vouloir établir le record du mec qui ingère un dose maximum d’alcool dans un temps minimal sans être bourré, mais à la base on était là pour faire des courses !

Hagrid : T’as raison, on se casse, ici c’est pourri.

Quirell : B-b-b-b-b-b-bonjour, je suis le p-p-p-p-p-professeur Qui-qui-qui...

Hagrid : Casse-toi !

<Bruit> : Porte claquée.

Hagrid : Bon, là on va rentrer côté sorcier et on tape la tête contre le mur de briques et après on est sur le chemin de Perverse.

Harry : OK, ben vas-y, je te regarde.

<Bruit> : Tête tapée sur le mur.

Harry : Il se passe rien.

<Bruit> : Tête tapée sur le mur.

Harry : Il se passe toujours rien.

<Bruit> : Tête tapée sur le mur.

Harry : Ah, ça y est, ça bouge !

Lutins des Sorts : Ouverture, TATATATATATA !!

Hagrid : Eh voilà, on va te prendre un baguette magique.

<Bruit> : Ambiance de rue.

Harry : Ou une baguette musique ! Hé, hé.... Nan ? T’as pas compris ? Musique, magique... comme euh, un chef d’orchestre !

Hagrid : Ta gueule. On va là

<Bruit> : Porte qui s’ouvre.

Olivander : Bonjour "...".

Hagrid : Euh... file lui une baguette et fais pas chier.

Harry : Ouais, voilà. Fait péter la baguette !

Olivander : "...". Tenez, essayez celle-ci, vous la prenez dans la main droite et vous la secouez de bas en haut, jusqu’à ce que le liquide jaillisse.

Harry : Euh... Comme ça ?

Olivander : Niet, la pointe vers le haut.

Harry : Ah, euh... d’accord.

Olivander : Niet, c’est pas la bonne. Essayez celle-ci...

Narrateur : Après 123 baguettes essayées...

Harry : J’commence à avoir une crampe !

<Bruit> : Action magique bizzaroïde liée au mouvement contre-troposphérique en comptant la diversion de l’oxygène tarrificateur du Costa Rica.

Olivander : Ah, c’est la bonne baguette ! C’est étrange, cette baguette et celle que j’ai vendu à Vous-savez-pas-qui ont été trempées dans le même anus d’hippogriffe.

Hagrid : Bon allez on se casse.

Harry : Et on paye pas ?

Hagrid : Nan il me fait chier là, on se casse.

<Bruit> : Porte qui se ferme

<Bruit> : Ambiance de rue.

Harry : Eh, Hagrid, tu penses pas qu’il y a un rapport entre l’histoire de baguettes trempées dans le même anus et le fait que ce soit moi qui ait réussi à descendre Voldemort ?

Hagrid : J’en ai rien à foutre.

Harry : Et pourquoi personne ne prononce le nom « Voldemort » ?

Hagrid : J’en ai rien à foutre.

Harry : Pourquoi j’ai cette stupide cicatrice sur le front ?

Hagrid : J’en ai rien à foutre.

Harry : Pourquoi j’ai mal aux pieds ?

Hagrid : J’en ai rien à foutre.

Harry : Pourquoi j’suis un blaireau qui fait des blagues pas marrantes ?

Hagrid : Ferme ta gueule, ça y est on y est.

Harry : Woaw, y’avait pas plus ringard comme papeterie ?

<Bruit> : Porte qui s’ouvre.

Papetier : Euh, bonjour.

Harry : Salut !

Hagrid : Ta gueule. File-moi « Sorts et enchantements niveau 1 », « Forces obscures : comment les niquer », « Magie théorique niveau 1 » et un magazine de cul avec des petites filles dans la neige.

Papetier : Euh... voilà.

Harry : Je suppose qu’on va pas payer.

Hagrid : Nan.

<Bruit> : Porte qui se ferme.

<Bruit> : Ambiance de rue.

Harry : Hé, hé ! C’est marrant, elles, bougent les filles, dans les photos de ton magazine.

Hagrid : Rends moi ça, c’est pas de ton âge !

<Bruit> : Déchirure de papier.

Harry : Hé, Hagrid, comment ça se fait que t’es aussi grand ?

Hagrid : J’suis tombé dans la soupe quand j’étais petit. Bon voilà, on s’arrête là.

Harry : Eh ben, ils avaient de l’imagination pour le nom du magasin, ils ont appelé ça « Le truc » !

<Bruit> : Porte qui s’ouvre.

Vendeur : Bonjour !

Hagrid : Un chaudron pliant.

Vendeur : Un chaudron pliant, j’arrive tout de suite. Voilà.

Harry : Hé, hé ! Trop marrant, plié *zip*, déplié *zip*, plié *zip*, déplié *zip*, plié *zip*, déplié *zip*...

Hagrid <Superposé> : Alors, une balance, de la merde de licorne, de la crotte de dragon, de la soupe de minotaure et trois capottes.

Harry : Plié *zip*, déplié *zip*...

Hagrid : Allez, on se casse.

<Bruit> : Porte fermée.

<Bruit> : Ambiance de rue.

Hagrid : On va en face, j’vais te prendre une robe.

Harry : Hein ?!

<Bruit> : Porte qui s’ouvre.

Vendeuse : Bonjour, bonjour-en...

Hagrid : Une robe pour le mioche.

Vendeuse : Alors, viens ici mon garçon-en. Ouais, bah euh.... Essaye ça.

Harry : Hein ?! Mais, c’est un string panthère !

Vendeuse : Han, han ! Ah oui pardon-en, enfile ça.

Harry : Oh là là ! Mais, c’est quoi ?

Vendeuse : C’est une robe de sorcier en laine d’hippopotame.

Harry : Ah, ouais, d’accord, mais je vais pas mettre ça ?

Vendeuse : J’en ai bien peur-en, c’est obligatoire pour rentrer à Tique de Bacon.

Harry : Quoi ? C’est obligatoire de porter une robe mauve à fleurs bleues avec des faux seins greffés dessus ?

Vendeuse : Bah oui-en...

<Bruit> : Porte qui s’ouvre.

Drago : Eh papa-en, tu m’achètes une nouvelle robe chauffante avec la fonction clignotante ? Eh, mais c’est Harry Poter ! Han, han !

Harry : Ah, euh... Salut, t’es qui, tronche de cake ?

Drago : Moi c’est Drago Mal au Foie, mais tu vois dans la famille on a trop réussi notre vie oh là là ! On est pété de thunes ! C’est pas comme tes parents, ils ont trop raté leur vie oh là là ! Ils sont morts ! Han han han ! Putain...

Harry : Euh, Haaagrid ! Ya des connards à sortir...

Drago : Naaan, je rêve quoi, han han han ! C’est toi Hagrid ? T’as trop raté ta vie, t’es garde chasse...

<Bruit> : Coup de poing.

Drago : Aïe !

<Bruit> : Deuxième coup de poing.

Drago : Ouille !

Hagrid : Viens, prends les robes et on se casse.

<Bruit> : Porte fermée.

<Bruit> : Ambiance de rue.

Harry : J’ai chouré 12,5 robes !

Hagrid : Pourquoi 0,5 ?

Harry : Parce qu’il y en a une pour enfant ! Et les autres par contres, elles sont à ma taille ! Une rose, mais... elle fait un peu mini-jupe. Une bleue, tonue, j’aime pas trop... Celle-là j’aime bien, mauve, simple. Celle-là par contre, elle est pas mal, mais punaise qu’est-ce qu’elle schlingue !

Hagrid : Ta gueule.

Harry : Han ! Eh nan mais, tu crois que c’est une façon de parler à une demoiselle ?

Hagrid : C’est pas parce que t’as chouré des robes de gonsezes que tu peut faire comme si t’en étais une.

Harry : Ouais, enfin, quand on est un garde chasse qu’as une chemise dont les manches sont même pas de la même couleur, en général, on se tait. Nan mais c’est vrai quoi, regarde toi, t’es moche et crade !

<Bruit> : Coup de poing.

Harry : Aïeuh... J’rigolais.

Hagrid : Pas moi. Voilà.

Harry : Wah, ça a de la classe ! Un chiche kebab !

Hagrid : Non, là !

Harry : Ah, c’est quoi ?

Hagrid : Une banque.

Harry : Euh... tu veux faire un hold-up ?

Hagrid : Nan, cette banque est inhold-upable.

<Bruit> : Porte qui s’ouvre.

Hagrid : Cette banque a juste un seul défaut, ya que des gobelins.

Harry : Et alors ?

Hagrid : Bah, personne ne parle gobelin.

Harry : Ah ouais, c’est pratique pour les conseils de placement.

Gobelin : Wazabiga biga, wamzoulabata.

Hagrid : On vient prendre de l’or pour le gosse.

Harry : Ouais, super !

Hagrid : C’est l’héritage de tes parents.

Gobelin : Wanyzomgonol.

Hagrid : On le suit.

Harry : OK.

<Bruit> : Sorte d’action magique quelconque permettant sûrement de créer un passage spacio-temporel vers l’argent d’Harry.

Harry : Wah ! Ya un trou dans le sol ! Eh, le gobelin vas dedans !

Hagrid : On le suit.

Harry : WAAAAAH !

<Bruit> : Boum !

Harry : Aïe ! Ils connaissent pas l’ascenseur ?

Gobelin : Gabzoubilata, zamizoubita, gamzizouzaziba, bala.

Hagrid : Il va ouvrir ton coffre.

<Bruit> : Serrures déverouillées à la chaîne.

Harry : Ah, la vache ! C’est sécurisé !

Gobelin : Wababzaba, kabvolihatu, zaboiuite, dkdhdve, lhzialnce, juitoplmeredcs, malatata.

Harry : Ouais, c’est ça, pareil !

Hagrid : Allez, prends le fric et on se casse.

Harry : OK.

Narrateur : Et, une fois dehors...

<Bruit> : Ambiance de rue.

Harry : C’est marrant, ya plein de pièces ! Hé, hé, hé, je suis riche ! J’ai dix pièces hé hé !

Hagrid : Merde, j’ai oublié de prendre le colis pour Dumbledore ! Bon, bouge pas, j’y retourne.

Harry : Je savais bien que tu voulais faire un hold-up !

Narrateur : 1 heure après...

Harry : Tu vas te trimbaler avec un menhir sur le dos ?

Hagrid : C’est pas un menhir !

Harry : Ca en a la forme !

Hagrid : C’est son emballage qui en a la forme, ce qu’il y a dedans c’est important ! Bon allez on s’arrête à la dernière boutique.

Harry : Hmm, charmant le nom du magasin « La fiente » ! En même temps... C’est original hein ?

<Bruit> : Porte qui s’ouvre.

Hagrid : Allez, prends un animal et fais pas chier.

Harry : Alors, le jaguar, trop grand. L’éléphant, trop gros. La souris, hou, trop petite. Le chien, trop moche. Le dragon, trop dangereux... Bon bah, c’est bon j’ai choisi. Une chouette !

Narrateur : Une fois que Harry et Hagrid eurent volé la chouette, et qu’il dûrent les dizaines d’animaux que le vendeur lâcha sur eux. Tandis qu’Hagrid portait son menhir...

Hagrid : C’est pas un menhir !

Narrateur : Hagrid donna les dernières informations nécessaires à Harry, pour se rendre à Tique de Bacon.

<Bruit> : Ambiance de rue.

Hagrid : Bon, là tu rentres chez toi.

Harry : OK.

Hagrid : Le 1er septembre...

Harry : Ouais, et bah ?

Hagrid : Tu vas à Londres.

Harry : Euh, non, pas que je sache.

Hagrid : Si, tu vas à Londres !

Harry : Bon OK.

Hagrid : Tu vas à la gare.

Harry : Si tu veux.

Hagrid : Sur le quai 9,63.

Harry : Euh...

Hagrid : Voilà, j’te renvoie chez toi.

Harry : Hein ?

Hagrid : Teleportus !

Lutins des Sorts : Téléportation, TATATATATATA !!

<Bruit> : Aspiration magique.

Pétunia : AAAH, VERNOOON !!

Harry : Ah, je connais cette voix, j’ai hâte de voir la tronche qu’ils vont faire en voyant ma... chouette !





Dernière édition par Nexus le Lun 27 Sep - 06:29 (2010); édité 5 fois

_________________
Han, comme t'as trop raté ta vie, t'es un chaussette quoi !
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Episode 3 
Ca correspond a quoi les "..." ?




_________________
"J'men torche avec ta langue!"

"Quel rapport avec les crêpes?!"

"Es tu au courant que le quotient intellectuel de cet homme est inferieur a tous les QI de ta famille?"
Répondre en citant
Message Episode 3 
Au gros bruit qui font tut dans les premiers épisodes^^




_________________
Admin foireux, modo tyrannique, écrivain raté, bref moi quoi *w*

Pour ceux qui veulent mon skype ou mon gmail, contactez moi par mp Wink
Répondre en citant
Message Episode 3 
Non, les "..." correspondent à des répliques ou à des parties de répliques que je n'ai pas compris à l'écoute, et il y en a un certain nombre dans cet épisode, surtout avec Olivander Confused




_________________
Han, comme t'as trop raté ta vie, t'es un chaussette quoi !
Répondre en citant
Message Episode 3 
euh ben j'ai pas le temps de tout relire mais si je puis me permettre il me semble que pour cette phrase:  vous la secouez de bas en haut, jusqu’à ce que "...".

C'est jusqu'a ce que le liquide jaillisse




_________________
"J'men torche avec ta langue!"

"Quel rapport avec les crêpes?!"

"Es tu au courant que le quotient intellectuel de cet homme est inferieur a tous les QI de ta famille?"
Répondre en citant
Message Episode 3 
Merci bien, voilà qui est reglé Okay




_________________
Han, comme t'as trop raté ta vie, t'es un chaussette quoi !
Répondre en citant
Message Episode 3 
^-^de nada mi amigo!




_________________
"J'men torche avec ta langue!"

"Quel rapport avec les crêpes?!"

"Es tu au courant que le quotient intellectuel de cet homme est inferieur a tous les QI de ta famille?"
Répondre en citant
Message Episode 3 
Olivander parle russe de temps en temps c'est pour ça que certain passage sont incomprehensibles


Le livre s'appelle "Forces obscures : comment les niquer"


Harry trouve que "ça doit etre pratique pour les conseils de placement"



Répondre en citant
Message Episode 3 
Voilà c'est noté, merci beaucoup Razz




_________________
Han, comme t'as trop raté ta vie, t'es un chaussette quoi !
Répondre en citant
Message Episode 3 
Quel superbe travail Nexus !
J'applaudis des deux mains là  Laughing  (bon tu va avoir un peu de mal à le voir mais pas grave  Mr. Green )




_________________

Répondre en citant
Message Episode 3 
j'avoue tu gère sérieux  Very Happy



Message Episode 3 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation